5 règles d’or pour vos SMS remarketing

Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter

Soyez honnête. Quand avez-vous consulté votre téléphone pour la dernière fois ? Il y a une minute ? Ou peut-être lisez-vous cet article sur l’écran de votre smartphone ?
Notre téléphone n’est jamais loin : dans notre poche, sur notre bureau, dans la paume de notre main. C’est pourquoi le SMS est un canal de communication efficace et très pratique pour les e-commerçants. Saviez-vous que 90 % des SMS marketing étaient lus dans les trois minutes après leur réception ? Cela en fait l’une des techniques les plus puissante pour les marketers.

En revanche, l’art de concevoir le message qui saura convertir n’est pas une mince affaire. C’est pourquoi nous avons pensé que quelques bonnes pratiques pourraient être utiles !


1. Le SMS doit rester simple

 
Un SMS doit être court. C’est d’ailleurs intrinsèquement lié à son nom ‘Short Message Service’. Il faut veiller à envoyer un message précis, concis et avec des call-to-action clairs. Concevoir un SMS est un bon exercice de synthèse et de choix de mots percutants.


2. L’émetteur doit être identifié

 
Le destinataire doit pouvoir repérer l’identité de l’émetteur au premier coup d’oeil.
Vous non plus, vous ne laisseriez pas un inconnu rentrer chez vous ?

Le numéro de téléphone et, dans notre cas, le nom de la marque sont les toutes premières informations que voit le mobinaute lorsqu’il reçoit un SMS. Cela a donc une influence significative sur sa décision d’ouvrir ou non le message. En effet, il arrive fréquemment que l’on supprime les SMS provenant d’émetteurs inconnus. En revanche, si le nom de la marque est clairement affiché, l’utilisateur ouvrira plus volontiers le message.

Dans cette illustration, on voit que tous les e-commerçants n’ont pas le réflexe de s’annoncer clairement auprès de leur cible. Si Karl Marc John ou Wellness connaissent la bonne pratique, il semble que SFR et Thalys ne se présentent que dans le corps du SMS, essuyant au passage certainement la perte de certains destinataires, fatigués de recevoir des spams.


3. Le réengagement des abandonnistes

 
Environ 75 % des consommateurs abandonnent leur commande alors que des articles se trouvent dans le panier. Un bon moyen de les réengager est de leur envoyer le lien vers leur panier abandonné et les inciter à finaliser leur commande.


4. L’importance d’un bon timing

 
Cela peut apparaître comme un détail mais le timing a une grande importance dans la conversion. Laissez nous vous donner un exemple de timing parfait.
Un client gourmand a commandé trois fois des pizzas durant le mois passé. Lui envoyer un message pour lui faire part de “l’offre du weekend” à quelques heures du dîner est certainement une offre qu’il ne pourra refuser.


5. Le lien de désinscription

 
En tant que retailer ou marketer, on aimerait qu’aucun de nos destinataires ne se désabonnent jamais ! La réalité est tout autre et nous devons leur laisser le choix. On peut notamment proposer au mobinaute de répondre au SMS qu’il vient de recevoir en envoyant STOP pour se désinscrire de la liste.
Cela permet de couvrir les prérogatives légales sans distordre le contenu principal du message. Aussi, il est préférable de laisser le destinataire se désinscrire plutôt que de le spammer et entâcher votre image de marque.


SMS, emails, mais aussi on-site : découvrez les tous les moyens de réengager vos clients dans notre newsletter mensuelle 📧


Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on google
Share on pinterest
Amélie

Amélie

Amélie est en charge de la création de contenu chez SaleCycle France. Vous pouvez la croiser à flâner dans les rues de Paris à la recherche de lieux insolites... ou dans les allées du salon de l'automobile !

Pour continuer la lecture...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *